Publicité

La France reste toujours “disposer à avancer” avec le Burkina, assure la Secrétaire d’État français

La France a assuré ce mardi 10 janvier 2023 être toujours disposée à avancer avec le Burkina Faso. La Secrétaire d’État de la France, Chrysoula Zachararopoulou, a fait cette déclaration alors qu’elle était en visite officielle à Ouagadougou.

La Sécrétaire d'Etat français, Chrysoula Zachararopoulou, lors de son point de presse à Ouagadougou

La Sécrétaire d'Etat français, Chrysoula Zachararopoulou, lors de son point de presse à Ouagadougou

Une visite officielle d’un haut représentant de l’État français pour réchauffer les relations entre Ouagadougou et Paris. Ce mardi 10 janvier 2023, la Secrétaire d'État français, Chrysoula Zachararopoulou a rencontré le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré. Les relations diplomatiques et la lutte contre le terrorisme ont été menus de cette rencontre.

 

Lors d’un point de presse animée après cette rencontre, la Secrétaire d’État a apporté « le soutien » du peuple français aux Burkinabè. « La France est en mesure de faire beaucoup dans le respect et l’humilité. Nous sommes convenus avec le président Traoré d’avancer ensemble. La France est disposée à avancer avec le Burkina », a-t-elle déclarée.

 

 

Selon la secrétaire d’État français, « le drame qui frappe le Burkina, touche la France ». À l’en croire, « c’est le même peuple qui est frappé. C’est la même dignité qui est bafoué ». Au sujet de la coopération entre le Burkina et son pays, elle a confié « qu’aucun choix, aucune personne ne peut dicter son choix au Burkina ».

 

Loin d’un discours d’arrogance, elle affirme être venue « apporter un message clair de [son] pays, la France qui « reste engagée sur tous les plans, dans les formes que souhaitera le peuple burkinabè ».

 

LIRE AUSSI : Bénin : SBIN SA porte plainte contre Ebomaf et réclame plus de 237 millions F CFA

 

Cette visite à Ouagadougou intervient alors que le Burkina Faso a demandé le départ de l'ambassadeur de France, Luc Hallade. Ce diplomate français est en effet perçu par Ouagadougou comme n’étant pas un interlocuteur fiable entre son pays et le gouvernement burkinabé qui ne voudrait plus travailler avec lui.

 

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire