Publicité

Législatives 2023 au Bénin : un parti politique conteste la liste des agents électoraux de la CENA et saisit la Cour Constitutionnelle

Un parti politique en lice pour les législatives de janvier 2023 contexte la liste des agents électoraux publiés par la Commission électorale nationale autonome (CENA). La formation politique dirigée par Jacques Ayadji dénonce des irrégularités sur la liste des coordonnateurs d’arrondissement et des membres des postes de vote et a saisi la Cour constitutionnelle du Bénin.

Des sages de la Cour constitutionnelle du Bénin

Des sages de la Cour constitutionnelle du Bénin

Des irrégularités ont été constatées par Moele-Bénin sur la liste des agents électoraux publiée par la CENA. Mardi 03 janvier 2023, le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. Dans sa requête, ce parti politique de la majorité présidentielle affirme qu’une étude minutieuse par croisement de la liste des agents électoraux publiée par la CENA révèle des doublons.

  

Ces doublons ont été notés sur les listes des coordonnateurs d’arrondissement et celles des membres de poste de vote.  Selon le recours du parti, sept (07) doublons en ce qui concerne les coordonnateurs d’arrondissement et six-cent quinze (615) doublons pour ce qui est des membres de poste de vote. « Des mêmes personnes (sauf s’il s’agit des homonymes parfaits) sont le même jour et pour la même élection à la fois coordonnateurs d’arrondissement et membres de poste de vote », fait remarquer Moele-Bénin.

 

Déclarer cette liste contraire à la Constitution du Bénin

 

Dans sa requête devant la Cour constitutionnelle, le parti Moele-Bénin a demandé aux sept sages de la Cour constitutionnelle de déclarer cette liste contraire à la constitution, notamment en son article 35 et 7 de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.

 

LIRE AUSSI : Participation des ''Démocrates'' aux législatives 2023 : Paul Hounkpè n’exclut pas un possible deal avec le pouvoir de Patrice Talon
 

Une autre demande de Moele-Bénin demande à la Cour constitutionnelle est d’ordonner à la CENA de faire corriger les listes en question dans le respect de toutes les indications retenues dans l’article 110 du Code électoral. La requête de Moele-Bénin intervient à moins de quatre jours du scrutin législatif prévu pour le dimanche 08 janvier 2023.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire