Publicité

Bénin : “17 minutes pour vivre”, Ganiou Soglo parle dans un livre de sa tentative d’assassinat en 2021

Intitulé “17 minutes pour vivre”, le livre écrit par Ganiou Soglo raconte le jour où il aurait pu trépasser sous les balles de ses assassins. Le fils de l’ex-président Nicéphore Soglo parle en détails de sa tentative d’assassinat en février 2021 alors qu’il avait fait acte de candidature à la dernière présidentielle au Bénin.

Ganiou Soglo, fils de l'ex-président Nicéphore Soglo.

Ganiou Soglo, fils de l'ex-président Nicéphore Soglo.

Un livre pour raconter la journée où Ganiou Soglo aurait pu quitter la terre des vivants dans une tentative d’assassinat. Ce jour du vendredi 05 février 2021, les Béninois avaient appris en pleine campagne électorale de la présidentielle d’avril 2021 que Ganiou Soglo, le fils de l’ex-président Nicéphore Soglo, a été victime d’une tentative d’assassinat. Il a reçu des balles, mais n’en est pas mort. Il avait alors été transporté par son chauffeur dans une grande clinique de Cotonou avant d’être évacué en France pour des soins plus appropriés.

 

Dans ce livre intitulé “17 minutes pour vivre” et paru aux éditions “l’Harmattan’’, Ganiou Soglo est revenu sur ces minutes qui auraient pu le conduire au séjour des morts après avoir reçu des balles un soir du mois de février 2021. Il s’agit d’un livre autobiographique dans lequel il raconte avec précision notamment son assassinat manqué, son admission à clinique Mahouna pour les premiers soins, son transfert au Centre Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU) et son transfert en France.

 

LIRE AUSSI : Bénin : le jour où l’opposant Joël Aïvo a été condamné à 10 ans de prison par la CRIET

 

Avant cette tentative d’assassinat, Ganiou Soglo avait été quelques jours auparavant l’une des premières personnes à déposer son dossier de candidature à la présidentielle d’avril 2021 devant la Commission électorale nationale autonome (CENA). La police et le tribunal d’Abomey-Calavi vont ouvrir finalement une enquête pour retrouver les commanditaires de cette tentative d’assassinat. Une enquête qui n’a pas abouti jusqu’à ce jour.

 

“Consigner dans un livre ce qui s’était passé”

 

Près de deux ans après ces faits, Ganiou Soglo, qui ne manque pas d’occasion pour critiquer le régime de Patrice Talon, ne s’était jamais exprimé. Dans son livre, il évoque en détails sa tentative d’assassinat. “Nous sommes un peu plus près de deux ans après cet évènement. Je n’ai toujours pas de réponse donc il était important pour moi de consigner dans un livre ce qui s’était passé. Sinon, vous tombez une deuxième fois dans l’oubli.”, a-t-il déclaré au TV5 Monde.

 

Dans cette interview accordée au média français, le fils de l’ex-président Nicéphore Soglo affirme qu’il était nécessaire de rétablir la vérité sur sa tentative d’assassinat en février 2021. “Les plus hautes autorités de l’État ont eu à dire qu’il ne m’était jamais rien arrivé. Ainsi, je me pose des questions. Tellement de choses ont été dites et racontées au Bénin que j’avais moi-même raconté des histoires et qu’aucune balle ne m’était parvenue au niveau de la poitrine. Il était important de consigner ça dans un livre. Je n’attends pas grand-chose de la justice de mon pays”, a-t-il précisé.

 


« Soudain un bruit sourd se fit entendre comme un claquement ou un coup de fusil ; cela semblait provenir des portières arrière latérales de la Toyota. Elles explosèrent sur l’impact de, je ne sais quoi. Je sentis subitement une brûlure me pénétrer le torse ; je porterai alors ma main à la poitrine et sentis un filet de sang couler à travers mes doigts. Je laissai échapper un cri de douleur, ne sachant ce qui se passait réellement. Dans la panique et la confusion totale, Pascal eut un réflexe salvateur en accélérant l’espace d’une fraction de seconde pour nous extirper d’un piège tendu ou de ce qui s’apparentait à un guet-apens. Nous n’avions rien vu sinon entendu ce vacarme, rien qu’une demi-fraction de seconde où tout se joue entre la vie et la mort. Pascal, Pascal, on m’a tiré dessus… Pascal, je suis blessé, m’écriai-je spontanément », écrit-il aux pages 22-23 de ce livre.

 

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire