Publicité

Burkina : « Nous voulons aussi discuter des termes du partenariat avec la France », capitaine Ibrahim Traoré

Le nouveau chef de la junte militaire au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a annoncé, le lundi 03 octobre 2022, sa volonté de discuter des termes de partenariats avec la France. Cette annonce intervient dans un contexte où le sentiment anti-français va grandissant dans son pays.

Le capitaine Ibrahim Traoré. © BBC Afrique

Le capitaine Ibrahim Traoré. © BBC Afrique

Le Burkina Faso pourrait-il revoir les termes de sa coopération militaire avec la France après le nouveau coup d’État ? Les militaires qui ont renversé, le vendredi 30 septembre 2022, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba Sandaogo pourraient désormais mettre cette question sur la table. Interviewé sur RFI le lundi 03 octobre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré trouve nécessaire la question. « Nous voulons aussi discuter des termes du partenariat avec la France. Il y a des choses à améliorer, et peut-être qu’il y a des choses à abandonner, mais tout ce qui peut être amélioré doit être fait », a-t-il déclaré. 

 

Nous voulons aussi discuter des termes du partenariat avec la France. Il y a des choses à améliorer, et peut-être qu’il y a des choses à abandonner, mais tout ce qui peut être amélioré doit être fait


Selon le capitaine Ibrahim Traoré, la France même est en train de « changer les termes de ses partenariats avec beaucoup de nations ». « S'il y a une ambassade ici (la France, ndlr), c’est qu’on est déjà partenaires, maintenant peut-être qu’on va parler des termes du partenariat », détaille-t-il.

 

LIRE AUSSI : 11 soldats tués et 50 civils portés disparus dans une attaque au Burkina


Samedi 1er octobre 2022, des milliers de Burkinabè sont descendus dans la rue à l’appel des militaires qui ont pris le pouvoir. Ce jour-là, des militaires ont annoncé sur la Télévision nationale (RTB) que le lieutenant-colonel, Paul Henri Damiba, renversé la veille, organisait une contre-offensive pour reprendre le pouvoir. Selon ces militaires, le lieutenant-colonel Damiba se serait réfugié sur une base française.


Coopérer avec la Russie ? 


Les manifestants qui sont descendus dans la rue pour s’opposer à la contre-offensive s’en sont pris aux installations françaises, notamment l’ambassade de France à Ouagadougou. Certains ont même brandi le drapeau de la Russie. Ils ont invité la Russie à aider leur pays dans la lutte contre le terrorisme tout en qualifiant d’inefficace la coopération avec la France.


Dans un communiqué rendu public, le samedi 1er octobre 2022, les putschistes ont évoqué une divergence avec le président renversé, le lieutenant-colonel Damiba. Ceci, disent-ils, en raison de « notre ferme volonté d'aller vers de nouveaux partenaires, prêts à nous aider dans notre lutte contre le terrorisme ».


Selon le capitaine Ibrahim Traoré sur RFI, la Russie est un État comme les autres. « On est déjà en partenariat comme vous pouvez le constater. Même dans notre armée, nous utilisons beaucoup de matériels russes. Donc, c’est déjà un partenaire pour le Burkina Faso. Je ne vois pas quelle particularité il y a à voir un drapeau russe que l'on brandit à Ouagadougou », affirme-t-il.

 

On est déjà en partenariat comme vous pouvez le constater. Même dans notre armée, nous utilisons beaucoup de matériels russes. Donc, c’est déjà un partenaire pour le Burkina Faso. Je ne vois pas quelle particularité il y a à voir un drapeau russe que l'on brandit à Ouagadougou

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Dossou Damien

Vraiment mon souhait est de voir l'Afrique changer et que l'esclavage termine . Ma question est que : qui sont les terroristes ? Pourquoi la peau noire tué la peau noire ? Africain réveil-toi pour sauver ton Pays. L'argent finir toujours. Nous sommes en genoux devant ces terroristes pour leurs demander pardon de penser à ces enfants orphelins sans père et sans mère. Vraiment pardonner.

07-10-22 à 11:44

Bertrand

La meilleure coopération c'est celle qu'on fait avec le pays qui n'a jamais participé à l'esclavage, à la colonisation et à l'impérialisme. Donc, bienvenue au Président qui veut se sauver de la guerre de terrorisme imposée à l'Afrique, à l'exemple du Mali avec des meilleurs partenariats dont la Russie, la Turquie, la Chine etc.

07-10-22 à 11:17

ILAGNIMA Sahalou

Je souhaite bonne chance au capitaine IBRAHIM Traoré de suivre le chemin du général AZIMI Goïta pour nous faire sortir dans les mains des Français

07-10-22 à 09:49

LEGBA Rodrigue depuis sème kpodji

C'est forcément qu'on va aller avec la France . Je dis non a la France

07-10-22 à 06:04

Laisser un commentaire