Publicité

Bénin : un ex-cadre d’Ecobank et un complice condamné à 7 ans de prison et plus d'un milliard FCFA d'amendes pour vols

Un ex-cadre d’Ecobank et son ami complice ont été condamnés ce lundi 24 juin 2024 à sept (7) ans de prison ferme et plus d'un milliard FCFA d'amendes par la CRIET. La confiscation des biens de l’ex-banquier a été également ordonnée par la juridiction spéciale. Ces deux prévenus ont été poursuivis pour vol de plusieurs centaines de millions FCFA dans des opérations de vols de chèques certifiés annulés au niveau de cette structure bancaire.

Image d'illustration

Image d'illustration

La sentence de la Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) est tombé ce lundi 24 juin 2024 dans le dossier d'un ex-cadre de la banque Ecobank et de son complice. Ces deux prévenus sont en détention provisoire depuis près de deux ans. Ils sont poursuivis pour des chefs d'accusation de vol, de complicité de vol, de fausses attestations et de blanchiment de capitaux. Trois personnes dont une femme poursuivie sans mandat de dépôt ont comparu également, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans le verdict rendu, la chambre correctionnelle de la CRIET a relaxé purement et simplement trois personnes poursuivies dans le dossier. Elle a par contre reconnu la femme, ex-employée d’Ecobank, coupable des faits de complicité de vols de numéraires et la condamne à 1,5 millions FCFA d'amendes.

 

La juridiction spéciale a par contre requalifié pour un ex-cadre d’Ecobank et son complice les faits de vols, de complicité de vol, de fausses attestations et de blanchiment de capitaux en des faits de fausses attestations en vols de numéraire et en blanchiment. Pour ces faits, les deux prévenus sont condamnés à 7 ans de prison ferme et plus d'un milliard FCFA d’amende et à verser plus de 350 millions FCFA à verser solidairement à Ecobank.

 

LIRE AUSSI : Bénin : un agent d'une banque condamné à 7 ans de prison et 160 millions FCFA pour vol d'argent d'un mort

 

La CRIET a également ordonné la confiscation de plusieurs parcelles appartenant à l’ex-cadre banquier. Sa part de 60 % détenue dans une société privée est également saisie par la Cour.


Dans ce dossier, les deux principaux prévenus ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête menée par la banque Ecobank dans le cadre d'opérations de vol de chèques certifiés annulés. Au total, dix-sept (17) opérations bancaires de vols de chèques certifiés annulés qui ont permis de retirer 359 millions 500 FCFA sont concernées, selon le parquet.

 

Lors des précédentes audiences dans ce procès, l’ex-cadre de la banque Ecobank a toujours nié les faits mis à sa charge. Mais, le prévenu présenté comme son complice a toujours reconnu les faits. Le complice a même décrit aux juges leur mode opératoire. Il a entre autres confié à la Cour que c'est ce cadre de la banque Ecobank qui lui a fourni les informations nécessaires pour les opérations de retrait.

 

Pour ces vols, l'ami a déclaré avoir utilisé plusieurs fausses identités. Une fois les retraits effectués, le complice indique qu'il remettait ensuite l'argent à ce cadre d'Ecobank qui lui donnait sa part, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire