Publicité

Pipeline Bénin-Niger : arrestation de 5 Nigériens pour intrusion frauduleuse sur le site de Sèmè-Podji (procureur)

Le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), Mario Mètonou a accuse ce jeudi 6 juin 2024 cinq (5) ressortissants nigériens de s'être introduits de manière illégale sur le terminal pétrolier de Sèmè-Podji, site d'exportation du pétrole brut nigérien. C'est au cours d'une conférence de presse à Cotonou.

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji

Vers une nouvelle montée des tensions entre Cotonou et Niamey ? Ce jeudi 6 juin 2024, le procureur spécial de la CRIET a fait une déclaration de presse concernant une intrusion frauduleuse survenue sur le site du terminal pétrolier de Sèmè-Podji, au Bénin. Selon ses propos, cinq ressortissants nigériens se sont introduits sur le site en contournant le protocole habituel d'accès.

 

"Dans la soirée du mercredi 05 juin 2024, des informations de sources dignes de foi qui me sont parvenues ont fait état de ce que des personnes se sont frauduleusement introduites sur le site de la station terminale de WAPCO BENIN à Sèmè- Kpodji", a affirmé le procureur.

 

L'enquête a permis d'établir que ces cinq individus se sont fait passer pour des employés de WAPCO Niger en arborant de faux badges. "Au lieu d'emprunter l'entrée principale et de s'enregistrer à la guérite, ces personnes ont préféré utiliser une entrée dérobée située à l'arrière du site", a précisé le procureur.

 

"Pour justifier cette entrée frauduleuse sur le site, les intéressés ont indiqué être tous des employés de WAPCO Niger dont ils arborent les badges et précisé, qu'en cette qualité, ils n'avaient pas l'obligation de s'enregistrer à la guérite. Une telle justification est inopérante en raison de la sensibilité du site", a-t-il ajouté.

 

L'enquête a permis d'établir que deux des individus sont en réalité des agents nigériens au service du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). "Ils se sont fait confectionner pour la circonstance de faux badges d'employés de WAPCO Niger", a précisé le procureur.

 

LIRE AUSSI : Rencontre du comité inter-Etat sur le pipeline Niger-Bénin à Niamey : le général Tiani refuse de recevoir l’émissaire de Patrice Talon

 

Les investigations se poursuivent pour déterminer les motivations réelles de ces intrusions, dans un contexte où des informations font état de la planification d'actes d'atteinte à la sûreté de l'État du Bénin.

Cette nouvelle affaire risque d’envenimer la tension entre le gouvernement béninois dirigé par Patrice Talon et le gouvernement nigérien dirigé par le général Abdouramane Tiani.

 

Depuis le coup d'État du 26 juillet 2023 qui a amené le Général Tiani au pouvoir, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a pris des sanctions contre le Niger parmi lesquelles la fermeture des frontières des pays limitrophes.

 

Le Bénin a par la suite soutenu la levée des sanctions et a aussitôt rouvert ses frontières après la décision de l'institution régionale. Mais, les autorités nigériennes ont gardé fermer leur frontière terrestre accusant le Bénin d’héberger des bases militaires étrangères sur son territoire

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration d'une mine d'uranium au Niger

Le Niger retire le permis d'exploitation de la mine d'uranium d'Imouraren au français Orano

Le gouvernement nigérien a retiré à l'entreprise française Orano le permis d'exploitation de la mine...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Libre Express

Arrestation de Nigériens sur le pipeline au Bénin : le Niger dénonce un "kidnapping" et accuse Cotonou de violer les accords pétroliers

Le Niger a publié samedi 8 juin 2024 un communiqué dénonçant les "multiples violations" par le Bénin...

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien, le général Abdouramane Tiani.

Pipeline : le Niger menace de couper le robinet de son pétrole après l’arrestation de 5 de ses ressortissants au Bénin

Cinq employés nigériens ont été arrêtés par les autorités béninoises pour une intrusion présumée sur...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire