Publicité

Les Démocrates aux Législatives 2023 : “La décision de la Cour constitutionnelle désavantage les autres partis en lice”, Bertin Koovi

Membre du Bloc républicain, Bertin Koovi estime que la décision rendue jeudi 17 novembre 2022 par la Cour constitutionnelle désavantage les autres partis déjà en lice pour les législatives 2023. Cette décision autorise en effet le parti Les Démocrates à remplacer la liste de quatre de ses candidats à la Commission électorale.

Bertin Koovi, membre du parti Bloc républicain. © Primes News TV Bénin

Bertin Koovi, membre du parti Bloc républicain. © Primes News TV Bénin

Dans le camp du président Patrice Talon, la décision de la Cour constitutionnelle divise. Bertin Koovi n’apprécie pas que le parti Les Démocrates soit autorisé à modifier sa liste alors que les autres partis en lice pour les Législatives ne le peuvent pas.

 

Ce vendredi 18 novembre 2022, ce soutien du chef de l’État béninois a réagi. “La décision de la Cour constitutionnelle désavantage les autres partis en lice. Les Démocrates ayant déjà la liste des candidatures de chaque adversaire pourront faire leur liste en conséquence. C’est déjà un déséquilibre du jeu démocratique’’, critique Bertin Koovi.

 

LIRE AUSSI : Législatives 2023 au Bénin : l'ex-député Mitokpè finalement candidat en lice du parti Les Démocrates
 

La Cour constitutionnelle du Bénin a donné raison jeudi 17 novembre 2022 au parti d'opposition Les Démocrates dans sa bataille contre la Direction générale des impôts (DGI). Il avait saisi la Cour constitutionnelle après la non-obtention de quitus fiscaux pour quatre de ses candidats en course pour le scrutin législatif. Il a demandé à la Cour de leur permettre de les remplacer ces candidats sur leur liste.

 

“Les responsables des autres partis doivent exiger de la Cour la possibilité de modifier leur liste”.

 

Selon Bertin Koovi, la décision de la Cour constitutionnelle est salutaire. “Je suis content que la Cour ait dit le droit et rétabli la démocratie. C’est une bonne chose que tout le monde puisse être candidat. C’est une bonne chose”, salue-t-il. Mais, la Cour doit continuer dans la même logique et permettre aux autres partis politiques d’avoir la possibilité de refaire leurs listes, souhaite Bertin Koovi.

 

Ce membre actif du Bloc républicain souligne que si elle ne donnait pas la possibilité aux autres partis déjà en lice de refaire leurs listes, la “Cour ferait d’un poids deux mesures". “J’invite les responsables de chacun de ces partis à exiger de la Cour la possibilité de modifier leur liste. Vous ne vous rendez pas compte de ce que la Cour vient de faire. Une disposition constitutionnelle ne peut pas favoriser un seul parti”, a-t-il ajouté.

 

LIRE AUSSI : Législatives 2023 au Bénin : une première victoire pour le parti d'opposition Les Démocrates à la Cour constitutionnelle

 

En attendant le récépissé définitif du parti Les Démocrates, six partis politiques ont obtenu à la Commission électorale leurs récépissés définitifs de participation aux Législatives de janvier 2023. Il s’agit de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), le Mouvement populaire de libération (MPL), l'Union progressiste Le Renouveau (UP Le Renouveau), le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN) et le Bloc républicain (BR).

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose est sûre...Dieu l e voit .

18-11-22 à 06:57

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose est sûre...Dieu l e voit .

18-11-22 à 06:57

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose sûr...Dieu le voit .

18-11-22 à 06:56

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose sûr...Dieu le voit .

18-11-22 à 06:56

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose sûr...Dieu le voit .

18-11-22 à 06:56

IDAWA Alphonse

Depuis qu'il est venu pleurer comme un bébé plus rien de véridique ne sort de sa bouche. Une chose sûr...Dieu le voit .

18-11-22 à 06:46

HAZOUNME

C'est la plus noble décision que la cour ait prise

18-11-22 à 05:38

Alfa boriya

Parfois le Patriote coovi va or du raisonnement. Est ce que pour les autres partis les textes ont été violé. Même si on a peur de l'adversaire mieux vaut faire la part des choses

18-11-22 à 02:32

Laisser un commentaire