Publicité

Perpétuité requise contre Moussa Dadis Camara pour le massacre du 28 septembre en Guinée

Au procès du massacre du 28 septembre 2009 en Guinée, le procureur a requis ce mercredi 22 mai 2024 la réclusion criminelle à perpétuité contre l'ancien président Moussa Dadis Camara et plusieurs autres responsables de son régime.

L'ex-président guinéen Moussa Dadis Camara risque la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité

L'ex-président guinéen Moussa Dadis Camara risque la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité

Le magistrat a demandé que la peine soit assortie d'une période de sûreté de 30 ans, et a réclamé que les faits soient requalifiés en crimes contre l'humanité par meurtres, assassinats, torture, séquestration et viols, rapporte RFI.

 

Après les plaidoiries des avocats des parties civiles, le ministère public a pris la parole mercredi pour dévoiler son réquisitoire. Le procureur a passé en revue l'histoire du pays "de la colonisation à l'organisation du procès", rappelant que "aucun Guinéen n'est supérieur à l'autre".

 

LIRE AUSSI : Moussa Dadis Camara se rend et retourne en prison après son évasion 

 

Onze personnes sont accusées dans ce procès, dont l'ancien dictateur Moussa Dadis Camara. Après le réquisitoire, les avocats de la défense, une quinzaine, pourront s'exprimer avant le verdict.

 

Le 28 septembre 2009, au moins 156 personnes avaient été tuées et plus d'une centaine de femmes violées lors d'un rassemblement dans un stade de Conakry, selon un rapport d'enquête internationale. Les chiffres réels sont probablement plus élevés. 
 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles,...

Les cinq Nigériens arrêtés au terminal pétrolier de Sèmè-Kpodji sont de retour à Niamey

Retour au Niger des trois Nigériens de WAPCO libérés par la justice béninoise

Cinq agents Nigériens de WAPCO Niger, dont trois ont été détenus pendant près de deux semaines au Bénin...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire