Publicité

Pipeline Bénin-Niger : un million de barils de pétrole nigérien exportés par un premier navire

Après l'autorisation "ponctuelle et provisoire" des autorités béninoises, le premier navire transportant un million de barils de pétrole nigérien pour la Chine a quitté les eaux béninoises le dimanche 19 mai 2024.

Le navire de l'entreprise Wapco ayant chargé un million de barils de pétrole nigérien à partir de Sémè-Podji au Bénin

Le navire de l'entreprise Wapco ayant chargé un million de barils de pétrole nigérien à partir de Sémè-Podji au Bénin

Les premiers barils de pétrole nigérien quittent le Bénin par un premier navire. Le pipeline Bénin-Niger permet désormais l'exportation des premiers barils de pétrole nigérien depuis la plateforme de Sèmè- Podji au Bénin. Selon les informations, le chargement de ce premier navire a duré 72 heures et a été assuré par l'équipe maritime de West African Oil Pipeline Company (Wapco), l’entreprise chinoise gestionnaire du pipeline. Il a quitté les eaux béninoises autour de 1 heure du matin le dimanche 19 mai 2024.

 

"Le pipeline Bénin-Niger est un projet géant. Nous avons démarré le chargement du premier navire le 17 mai 2024 à 18h30 et nous avons fini ce dimanche 19 mai à 1h du matin avec 1.000.000 de barils de pétrole brut à bord. Nous sommes fiers du succès de l'opération", a déclaré un membre de l'équipe de Wapco.

Le chargement de ce premier navire avec un million de barils de pétrole intervient quelques jours seulement après l'autorisation "ponctuelle et provisoire" accordée par les autorités béninoises, dans un contexte marqué par la fermeture des frontières terrestres entre le Bénin et le Niger suite au coup d'État du 26 juillet 2023 au Niger.

 

LIRE AUSSI : Blocage du pétrole nigérien : le premier ministre du Niger répond à Patrice Talon et tacle à nouveau le Bénin

 

Malgré la levée des sanctions de la CEDEAO en janvier 2024, le Niger a maintenu la fermeture de sa frontière terrestre avec le Bénin, justifiant cette décision par des raisons de sécurité. En représailles, le Bénin avait décidé d'imposer un embargo sur l'embarquement du pétrole nigérien depuis la plateforme de Sémè-Podji. Cotonou a finalement décidé le mercredi 15 mai 2024 d'autoriser de manière temporaire l’embarquement du pétrole nigérien sur un premier navire après l'intervention d'une délégation chinoise.

Dans la même catégorie
Image d'illustration d'une mine d'uranium au Niger

Le Niger retire le permis d'exploitation de la mine d'uranium d'Imouraren au français Orano

Le gouvernement nigérien a retiré à l'entreprise française Orano le permis d'exploitation de la mine...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Libre Express

Arrestation de Nigériens sur le pipeline au Bénin : le Niger dénonce un "kidnapping" et accuse Cotonou de violer les accords pétroliers

Le Niger a publié samedi 8 juin 2024 un communiqué dénonçant les "multiples violations" par le Bénin...

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien, le général Abdouramane Tiani.

Pipeline : le Niger menace de couper le robinet de son pétrole après l’arrestation de 5 de ses ressortissants au Bénin

Cinq employés nigériens ont été arrêtés par les autorités béninoises pour une intrusion présumée sur...

Publicité

Commentaires

Moudachirou Modeste

À qui profite cette fermeture de frontière du côté Niger et le non accord définitif pour l'opération de transport de pétrole ? À mon avis si les deux chefs d'État sont vraiment de vrais panafricain ils devraient trouver un terrain d'entente depuis fort longtemps et de manière honnête et sincère. Le peuple est souverain dit on, la partie nigérienne peut mener ses investigations sur cette idée de soupçonner le Bénin comme un pays pro-france pour déstabiliser son pays. Après tout c'est l'Afrique que ces occidentaux veulent déstabiliser et il revient aux africains de prendre leur destin en main

30-05-24 à 10:53

Laisser un commentaire