Publicité

Législatives 2023 au Bénin : une première victoire pour le parti d'opposition Les Démocrates à la Cour constitutionnelle

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a donné raison au parti d'opposition Les Démocrates dans sa bataille contre la Direction générale des impôts (DGI). Une première victoire pour ce parti dans sa course pour les Législatives du dimanche 08 janvier 2023.

Éric Houndété, le président du parti d'opposition Les Démocrates. © Présidence du Bénin

Éric Houndété, le président du parti d'opposition Les Démocrates. © Présidence du Bénin

L'attente aura été longue pour le plus grand parti d'opposition au régime du président Patrice Talon. La plus haute juridiction constitutionnelle du Bénin a donné raison ce jeudi 17 novembre 2022 à l'opposition radicale représentée par Les Démocrates. En effet, elle a débouté la Direction générale des impôts (DGI) dans le contentieux électoral qui l'oppose aux Démocrates dans le cadre des Législatives 2023.

 

Selon le verdict de la Cour, si Les Démocrates n'ont pas pu présenter une liste à la CENA, c'est parce que la Direction générale des impôts (DGI) n’a pas notifié au parti, dans les délais requis, ses observations sur les quitus fiscaux. La Cour a donc autorisé ce parti d'opposition à remplacer sur sa liste ses quatre candidats qui n'ont pas obtenu les quitus fiscaux.

 

Cette décision de la Cour constitutionnelle devrait remettre toutes les cartes en jeu dans le cadre de ce scrutin législatif.  Les Démocrates pourraient être le septième parti autorisé par la CENA à participer ou non aux Législatives du dimanche 08 janvier 2023. 

 

LIRE AUSSI : Législatives 2023 au Bénin : ces ministres de Patrice Talon candidats sur la liste du Bloc républicain
 

Cette formation politique de l'opposition avait saisi la Cour constitutionnelle après la non-obtention de quitus fiscaux pour quatre de ses candidats en lice pour les Législatives 2023. Dans le recours déposé à la Cour constitutionnelle, Ils demandaient de leur permettre de remplacer sur leur liste, les quatre candidats au dossier incomplet par d'autres déjà en possession du quitus fiscal.

 

Une première victoire pour l'opposition radicale

 

C'est une première victoire pour l'opposition radicale dans son combat contre le régime du président Patrice Talon. Depuis l'avènement au pouvoir de ce dernier en 2016, elle n'avait jamais pu participer à un scrutin organisé. Elle a été absente notamment de la dernière présidentielle d'avril 2021 qui a vu la réélection de Patrice Talon.

 

 “Que ceux qui ont pensé que le parti “Les Démocrates” est enterré n’ont qu’à mieux se tenir. Parce que la lutte c’est maintenant qu’elle commence et on va se retrouver sur le terrain. Nous demandons aux populations en général et aux militants en particulier de se mettre prêts et debout car au soir du 8 janvier 2023, nous devons compter les députés par dizaine à l’Assemblée nationale”, a déclaré dans une interview le Chargé des opérations du parti, Judes Lodjou.

 

Que ceux qui ont pensé que le parti “Les Démocrates” est enterré n’ont qu’à mieux se tenir. Parce que la lutte c’est maintenant qu’elle commence et on va se retrouver sur le terrain. Nous demandons aux populations en général et aux militants en particulier de se mettre prêts et debout car au soir du 8 janvier 2023, nous devons compter les députés par dizaine à l’Assemblée nationale
 

Dans la même catégorie
Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 22 mai 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire