Publicité

Décès d'un motocycliste à Ekpè : 02 policiers déposés en prison

Deux policiers ont été placés en détention à la prison civile d'Akpro-Missérété après un accident tragique qui a coûté la vie à un motocycliste près du poste de péage d'Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji. Les faits remontent à la nuit du mercredi 17 avril 2024, lorsque le motocycliste a été percuté par un minibus en tentant de fuir des agents de la Police républicaine.

Entrée du tribunal de Porto-Novo

Entrée du tribunal de Porto-Novo

Un nouveau placement en détention provisoire dans le rang des agents de la police républicaine. Selon des informations rapportées par Le Matinal et confirmées à Libre Express, deux policiers ont été placés sous mandat de dépôt et transférés à la prison civile d'Akpro-Missérété après le décès d'un motocycliste près du poste de péage d'Ekpè. Leur placement en détention préventive le vendredi 26 avril 2024 est intervenu après leur présentation au parquet du tribunal de Porto-Novo.


Les faits reprochés à ces flics se sont déroulés dans la nuit du mercredi 17 avril 2024, lorsque le motocycliste a été percuté par  un minibus, communément appelé Tôkpa-Tôkpa alors qu'il fuyait des éléments de la Police républicaine.

 

LIRE AUSSI : Décès d’un motocycliste à Ekpè : le chauffeur du minibus ayant percuté la victime en garde à vue

 

En effet, le motocycliste tentait d'échapper à une intervention policière et a quitté la piste cyclable réservée aux motocyclistes, se retrouvant ainsi sur la chaussée. Dans sa tentative de changement de trajectoire pour échapper aux policiers, il a été violemment percuté par le minibus. Malheureusement, ses blessures lui ont été fatales et il a perdu la vie sur place.

 

L'accident a immédiatement suscité l'indignation et la colère des habitants d’Ekpè, qui ont manifesté leur mécontentement en bloquant la voie principale et en mettant le feu à des pneus au niveau de ce poste de péage.

 

La police républicaine a rapidement ouvert une enquête sur l'accident. Les deux policiers impliqués, ainsi que le chauffeur du minibus, ont été interrogés par les enquêteurs de la Brigade criminelle et ont fait l'objet de procès-verbaux. Par la suite, les deux policiers ont été présentés au parquet du Tribunal de première instance de première classe de Porto-Novo le vendredi 26 avril 2024.

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire