Publicité

Recettes douanières au Bénin : une hausse de 14 % enregistrée en 2023 malgré la fermeture des frontières avec le Niger

Malgré la fermeture des frontières avec le Niger, le Bénin a réussi à augmenter ses recettes douanières de 14% en 2023. Les autorités béninoises attribuent cette résilience à des mesures proactives et à la mise en œuvre de réformes structurelles visant à atténuer l'impact économique de ce blocus frontalier.

Un bateau accoste au Port autonome de Cotonou.

Un bateau accoste au Port autonome de Cotonou.

Le Bénin a réussi à enregistrer une augmentation significative de 14% de ses recettes douanières en 2023, malgré la fermeture des frontières avec le Niger, son principal partenaire commercial, selon des informations rapportées par Agence Ecofin.  En dépit de représenter 80% du volume du transit du port autonome de Cotonou, la fermeture des frontières avec le Niger n'a pas empêché le Bénin de réaliser des progrès significatifs.

 

Selon ce média économique, les recettes douanières brutes du Bénin ont atteint plus de 628 milliards FCFA (1,03 milliard de dollars) à la fin de l'année 2023. Ces chiffres représentent une augmentation de 80,8 milliards FCFA (+14,8%) par rapport à l'année 2022. Bien que cette croissance soit inférieure à celle observée depuis la sortie de la crise de la Covid-19, où les recettes douanières ont augmenté de plus de 20% en 2021 et 2022, elle dépasse néanmoins l'objectif fixé par le gouvernement béninois dans la loi de finances de 2023.

 

LIRE AUSSI : Bénin : le Port de Cotonou lève la suspension des importations de marchandises vers le Niger 

 

Les autorités béninoises attribuent cette résilience à une série de mesures mises en place pour atténuer les effets de la fermeture des frontières avec le Niger. Parmi ces mesures, la décision de mettre en consommation les produits destinés au Niger, qui étaient bloqués au Port autonome de Cotonou, ainsi que la redirection des itinéraires des camions vers le Niger. Elles ont joué un rôle clé dans cette réussite.

 

De plus, le Bénin a mis en œuvre des réformes structurelles dans les domaines fiscal et douanier, telles que l'application de la valeur transactionnelle, le renforcement de la lutte contre la fraude et l'intensification des contrôles après dédouanement. L'interconnexion des systèmes douaniers informatiques avec les pays voisins a également contribué à cette performance, selon les autorités béninoises.

 

Pour l'année 2024, le Bénin prévoit des recettes douanières s'élevant à 702 milliards FCFA, en comptant sur la reprise des échanges commerciaux avec le Niger. Cette projection démontre l'optimisme des autorités béninoises quant à la normalisation des relations commerciales entre Niamey et Cotonou et à la poursuite de la croissance économique.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Tension avec le Niger : pourquoi le Bénin interdit la traversée du fleuve à partir de Malanville

Le gouvernement béninois a expliqué le vendredi 24 mai 2024 les motivations derrière sa décision d'interdire...

Des autorités nigérianes et béninoises discutent du renforcement de l'axe Ségbana-Tsamiya et Anguwar Sule Wara

Coopération Bénin - Nigéria : vers un renforcement de l'axe Ségbana-Tsamiya et Anguwar Sule Wara

Des décisions importantes ont été prises lors d'une réunion interministérielle entre les autorités béninoises...

Le navire de l'entreprise Wapco ayant chargé un million de barils de pétrole nigérien à partir de Sémè-Podji au Bénin

Pipeline Bénin-Niger : un million de barils de pétrole nigérien exportés par un premier navire

Après l'autorisation "ponctuelle et provisoire" des autorités béninoises, le premier navire transportant...

Publicité

Commentaires

KOUZALi

Oh ! c'est très califiable le père qui aime son enfant c'est lui qui le chatie bien

09-04-24 à 12:01

OUALI Tchiaro

C'est vraiment possible car nous observons la hausse des taxes à tous les niveaux si bien que le petit commerçant n'est plus libre. Allons y .

09-04-24 à 03:21

Constant

Mr Pacôme je tiens à vous dire que le simple fait de mettre en consommation au Bénin les produits destinés pour le Niger nous permet de faire plus d'argent sur ces produits quand ils sont en transit.

09-04-24 à 12:38

Soglo Marcellin

Tout est libre

08-04-24 à 09:22

Soglo Marcellin

Tout est libre

08-04-24 à 09:22

Soglo Marcellin

Tout est libre

08-04-24 à 09:22

Soglo Marcellin

Tout est libre

08-04-24 à 09:22

Abdou

Félicitations au gouvernement des réformes dans la rupture. Vivement la fermeture d'autres frontières pour plus de croissance

08-04-24 à 08:42

Pacôme

C'est quoi ça encore. Et comme ? C'est de la magie ? Si malgré la fermeture du frontière Niger les recettes douanières ont augmenté,il serait mieux de ne jamais l'ouvrir et de jamais aller à la négociation avec le Niger. Prions pour que le Nigeria et Togo aussi ferme leurs frontières.. ainsi nous aurons une hausse de 50 voir 60% des recettes douanières.

08-04-24 à 08:31

Laisser un commentaire