Publicité

CRIET : Roland Zossou livre sa part de vérité dans le second dossier d'escroquerie de l'ex-DG de l'OBSSU Acakpo

La troisième audience dans le second dossier du directeur général de l’Office béninois du sport scolaire et universitaire (OBSSU), Donald Alexis Acakpo et son co-prévenu Roland Zossou s'est ouverte à nouveau le lundi 25 mars 2024 à la CRIET. C'est le tour de Roland Zossou, ami de Donald Acakpo et principal prévenu de donner sa part de vérité.

Image d'illustration

Image d'illustration

Convoqué à la barre, Roland Zossou ne fait pas de cadeau à son ami et frère Donald Alexis Acakpo. En prison depuis décembre 2023 dans le cadre d'une affaire de détournement de deniers publics à l'OBSSU, l'ex-DG Donald Alexis Acakpo et son ami Roland Zossou sont poursuivis dans un second dossier d'escroquerie. La victime réclame la somme de 239 millions FCFA aux deux prévenus. Une affaire dont la victime est un homme qui a investi plus de 200 millions dans une affaire d'achat de fibre de coton. Il s'agit de la même affaire proposée à Alexis Donald ACAKPO et qui l'a poussé à vider les caisses de l'OBSSU afin d’y investir.

 

Après la déposition de la victime et de l'ex-DG Donald Alexis Acakpo, c'est le tour de Roland Zossou de faire sa déposition ce lundi 25 mars 2024.  

 

Roland Zossou, le principal accusé dans cette affaire d'escroquerie a d'abord déclaré que Donald Alexis ACAKPO n'est pas au courant que l'affaire de fibre de coton proposée à la victime était du faux. Le directeur de l'OBSSU aurait donc convaincu la victime d’investir cette importante somme sans savoir qu'il s'agit en réalité d'une escroquerie, selon les déclarations du principal prévenu.

 

LIRE AUSSI : CRIET : escroqué de 314 millions FCFA, le DG de l'OBSSU Acakpo se dit victime de gris-gris et fait des révélations 

 

Dans sa déposition, Roland Zossou conteste le montant de l'escroquerie et affirme ne reconnaître que le montant indiqué dans la sommation. C'est alors que le président de céans lui demande s'il se rappelle de l'ensemble des montants perçus chez la victime. Il a répondu par la négative. Confondu, Roland Zossou accepte finalement le montant mis à sa charge dans cette escroquerie.

 

Roland Zossou revient ensuite sur cette déclaration que l'ex-DG OBSSU lui aurait demandé de l'aide pour payer les fonctionnaires et le Conseil d'administration de l'OBSSU pour un mois lorsque les caisses étaient vides après l'investissement de ACAKPO. C'est donc ainsi qu'ils se sont entendus pour escroquer la victime dans ce dossier afin de payer les employés et le Conseil d'administration, selon Roland Zossou. Ce principal prévenu a également déclaré qu'ils allaient régulièrement en weekend au Togo avec les sous de la victime.

 

Alexis Donald Acakpo conteste 

 

A la barre, Alexis ACAKPO a rejeté en bloc les déclarations de son co-prévenu. Il a déclaré qu'il ne savait pas que c'était une machination de la part de Roland Zossou et que lorsqu'il a convaincu la victime d'investir son argent dans ce business de coton, il a lui-même investi ses propres sous dans cette affaire d'achat de fibre de coton.

 

Des déclarations que rejette Roland Zossou en indiquant que c'est uniquement l'argent issu du détournement de l'OBSSU qui a été investi . Selon Roland Zossou, ils intéressaient également le comptable de l'OBSSU à chaque paiement.

 

Des déclarations que l'ex-DG Donald Alexis Acakpo rejette à son tour. Il a accusé Roland Zossou de faire preuve de mauvaise foi. Le dossier est renvoyé au lundi 6 mai 2024 pour continuation.
 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire