Publicité

Au Bénin, « Médecins sans frontières » mobilise autour de ses actions

Les responsables de Médecins sans frontières (MSF) ont rencontré le vendredi 23 février 2024 les hommes des médias pour leur présenter l’organisation et ses différents projets au Bénin.

Des responsables de Médecins Sans Frontières et des journalistes à Cotonou

Des responsables de Médecins Sans Frontières et des journalistes à Cotonou

Donner plus de visibilité à l’Association médicale humanitaire internationale Médecins Sans Frontières et à ses projets au Bénin. Tels sont l’objectif de la rencontre d’échange dénommée « café des médias » qui s’est tenue le vendredi 23 février 2024 entre les responsables de l’association au Bénin et les hommes de la presse béninoise.

 

Créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes, l’association médicale humanitaire internationale Médecins sans frontières, assiste médicalement les populations victimes de conflits armés, d’épidémies, de pandémies, de catastrophes naturelles ou d’exclusion des soins. Présente au Bénin pour une première fois en 1995, l’association a cessé de travailler dans le pays depuis 2007 à cause d’une réorganisation structurelle. 

 

Revenue depuis fin 2021, elle a décidé de parler de ses activités afin de mieux se faire connaître. « Pour nous, comme on est arrivé, il n’y a pas si longtemps que ça, on est revenu ici au pays fin 2021, il était important pour nous de nous présenter, de faire savoir qui on est, pour que les journalistes soient capables d’informer d’engager, de mobiliser les populations béninoises qui sont nos principaux bénéficiaires autour de nos actions », a déclaré la Cheffe de mission MSF Bénin Christine Januel.

 

Les réalisations de MSF Bénin 

 

Au Bénin, MSF travaille actuellement dans deux départements ; le Couffo et l’Atacora. Le choix de ces deux départements n’a pas été fait au hasard déclare le docteur David Kidinda, Médecin communautaire MSF Bénin. « Le choix que nous avons porté pour intervenir au Bénin est basé sur ce critère (les populations les plus vulnérables en besoins des soins de santé) et c’est ce qui nous a permis d’aller vers les populations les plus vulnérables au niveau rural notamment dans la zone sanitaire de KTL (Klouékamè-Toviklin-Lalo) dans le Couffo et aussi au niveau du Centre de santé de Dassari dans la zone sanitaire de Tanguiéta-Matéri-Cobly. »

 

LIRE AUSSI : Bénin : le Magistrat Romuald Gbenou lance officiellement un ouvrage sur la répression des atteintes à l’environnement dans le droit positif béninois

 

 

Dans le Couffo, Médecins sans frontières intervient au niveau des soins de santé maternelle et néonatale.  Selon le docteur David Kidinda, les différentes enquêtes effectuées et les différentes données sanitaires statistiques au niveau du ministère de la Santé montrent que le taux de mortalité maternelle et néonatale reste élevé dans le Couffo. Ainsi, d’octobre 2022 à aujourd’hui, MSF a réussi à améliorer des plateaux techniques de la zone sanitaire ciblée, à renforcer la disponibilité en produits de santé et l’approvisionnement en eau. Elle a aussi renforcé les conditions d’hygiène dans les infrastructures de santé appuyées et a augmenté la qualité et la quantité des ressources humaines.

 

Dans l’Atacora, MSF agit pour la réduction des décès liés au paludisme qui reste un problème de santé prioritaire, selon le Médecin communautaire MSF Bénin. L'association,  indique-t-il, aussi vient en soutien aux autorités sanitaires pour répondre aux situations d’urgences sanitaires et humanitaires liées aux conflits, épidémies et catastrophes naturelles. D’août 2023 à aujourd’hui, MSF a fait près d’une dizaine de formations, a traité environ 2000 enfants et près de 300 femmes atteints du paludisme.

 

Les Ambitions pour 2024

 

MSF compte multiplier ses actions en 2024. Dans le département du Couffo, l’organisation espère renforcer l’hôpital de zone sanitaire Klouékamè-Toviklin-Lalo en unité intermédiaire, en néonatologie, en plateau technique, soutenir la politique de santé communautaire et passer de quatre centres de santé à six.

 

Dans l’Atacora, MSF veut, en plus de ses différentes actions, soutenir les centres de santé de Dassari et l’hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguiéta en formations et surtout en prise en charge sans exclusion. Au plan national, elle veut appuyer l’Etat dans la réponse aux urgences sur toute l’étendue du territoire en cas d’afflux massifs de blessés liés aux conflits, en cas  d’accidents de transport, de déplacés internes et réfugiés, d’inondations et d’épidémies.

 

Médecins sans frontières est présente dans plus de 70 pays dans le monde et emploie chaque année plus de 41000 personnes. Elle est composée de cinq centres opérationnels qui travaillent avec 23 sections partenaires. Elle est une organisation neutre, impartiale, autonome et indépendante. En 1999, elle a reçu le prix Nobel de la paix.
 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Réforme du secteur funéraire au Bénin: le gouvernement veut des normes plus strictes

Le gouvernement béninois va revoir la réglementation du secteur funéraire afin de l'adapter aux évolutions...

Direction générale du trésor et de la comptabilité publique

Bénin : un concours de recrutement de 150 fonctionnaires au profit du ministère des finances lancé

Le ministère du Travail et de la Fonction Publique a annoncé mardi 18 juin 2024 l'ouverture d'un concours...

Le marché Dantokpa va disparaitre au profit des nouveaux marchés urbains

Bénin : le marché Dantokpa va fermer ses portes au profit des nouveaux marchés urbains

Dantokpa, l'un des plus grands marchés de l'Afrique de l'Ouest sera bientôt fermé au profit des nouveaux...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire