Publicité

Révision de la constitution au Bénin : la session extraordinaire du parlement reportée après une tension

Le Président de l'Assemblée nationale, Louis Vlavonou a reporté la session extraordinaire des députés qui devrait se tenir ce mercredi 21 février 2024 en raison de la tension entre députés. Cette session devrait permettre d'examiner plusieurs textes de loi dont la proposition de loi sur la révision constitutionnelle et la relecture du Code électoral.

Les députés du parlement béninois.

Les députés du parlement béninois.

La première session extraordinaire de l’année 2024 n'a pas pu se tenir. Réunis au palais des Gouverneurs à Porto-Novo pour étudier et examiner plusieurs projets de Loi dont celles portant relecture du code électoral et de la Constitution béninoise, les 109 députés de la 9ème législature n'ont pas pu aller au bout de cette session extraordinaire. Ouverte à 12h30 minutes dans une ambiance peu conviviale, elle a été reportée au lundi 26 février 2024. Et pour cause, les députés n'ont pas pu s'entendre sur l'ordre du jour. La tension est montée d'un cran entre les députés de l'opposition et ceux de la majorité présidentielle soutenant Patrice Talon.

 

En effet, ce mercredi 21 février 2024, le groupe parlementaire Les Démocrates a déposé sa proposition de loi pour étude. Mais cette proposition de loi n'a pas reçu le feu vert du  président de l’Assemblée nationale pour figurer dans l’ordre du jour. Déclarant qu'il n'a pas encore vu le texte, il a jugé bon de reporter l'étude de cette proposition de loi à une autre session. L'opposition s'y est opposée et demande les raisons d'une telle décision. S'en est suivi un débat houleux entre représentants du peuple.

 

LIRE AUSSI : Révision de la Constitution : l’Union Progressiste le Renouveau d'accord avec le député Assan Séibou

 

Certains députés de la mouvance pensent que la proposition de loi du groupe parlementaire Les Démocrates ne pouvait pas être prise en compte pour l’examen ce jour. Mais prenant la parole, Éric Houndété fait savoir que cette proposition peut bel et bien faire partie de l'ordre du jour parce qu'elle a un point commun avec une autre proposition à l’ordre du jour. Les deux propositions peuvent donc être mises ensemble.

 

À la suite de l'Honorable Eric Houndété, le président Louis Vlavonou a décidé que la proposition de loi du groupe parlementaire Les Démocrates soit examinée en même temps que celle qui était là. Certains députés de la mouvance comme Orden Alladatin, Augustin Ahouanvoébla et Assan Séibou s'y opposent. Le Président de l'Assemblée nationale, Louis Vlavonou a donc été obligé de reporter la séance au lundi 26 février 2024.
 

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire