Publicité

Révision de la Constitution : l’Union Progressiste le Renouveau d'accord avec le député Assan Séibou

Dans un communiqué publié le mardi 13 févier 2024, le parti de la mouvance Union Progressiste le Renouveau (UP-R) dit être pour le projet de révision de la Constitution béninoise déposé par le député Assan Séibou.

Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Depuis quelques semaines, la proposition de loi portant révision de la Constitution béninoise fait l’actualité à l’Assemblée nationale. Ce projet de révision a été porté par le député Assan Séibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain. En session extraordinaire le mardi 13 février 2024, la Direction Exécutive Nationale (DEN) de l’Union Progressiste Le Renouveau a donné son avis favorable pour le projet. « Au cours de la séance, la Direction Exécutive Nationale a pris acte de l’adhésion du Groupe parlementaire UP Le Renouveau à la proposition de révision constitutionnelle du député Assan SEIBOU, président du groupe parlementaire Bloc Républicain », indique le communiqué.

 

Par la même occasion, la DEN de l’UP-R a encouragé « le bureau du groupe parlementaire à multiplier les contacts aux fins d’un consensus autour de ladite proposition ». Néanmoins, le parti du Président Joseph Djogbénou a anticipé les faits au cas où un consensus ne serait pas trouvé. Le parti va alors présenter sa proposition de loi modificative et complétive. 

 

LIRE AUSSI : Révision de la Constitution au Bénin : Assan Séibou ne retirera pas sa proposition malgré l’opposition de Patrice Talon

 

« La Direction Exécutive Nationale a instruit le président du groupe parlementaire UP le Renouveau, afin qu’une proposition de loi modificative et complétive de la loi N°2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral soit déposée, dans les meilleurs délais, sur la table du président de l’Assemblée nationale en cas de défaut de consensus autour de la proposition de révision constitutionnelle en instance », précise le communiqué signé par le Secrétaire Général du parti Gérard Gbénonchi.

 

Selon le parti, les corrections proposées dans cette proposition de loi modificative et complétive sont pour « rétablir l’égalité entre les titulaires du pouvoir de parrainer dans le respect de l’esprit de la réforme constitutionnelle ayant abouti à l’établissement de l’année électorale, et satisfaire l’impérieuse nécessité de la légitimité politique et de la légalité constitutionnelle des titulaires du pouvoir de parrainer ».

 

Sur les trois groupes parlementaires que compte la neuvième législature, deux sont pour la révision de la constitution. Seul le principal parti d’opposition Les Démocrates s’en est opposé. Le Président Patrice Talon lors d’une conférence de presse le jeudi 8 février 2024 a déclaré qu’il n’a rien demandé à quiconque et qu’il ne veut pas d’une révision de la Constitution. 
 

Dans la même catégorie
Le président ivoirien, Alassane Ouattara (à gauche) et son homologue burkinabé Ibrahim Traoré (à droite). ©J.A

Accusations de déstabilisation du Burkina : le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima Ouattara répond à Ibrahim Traoré

Interrogé par le magazine Jeune Afrique, le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima a catégoriquement...

Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Publicité

Commentaires

Hedokingbe Charles

Super

15-02-24 à 08:42

Laisser un commentaire