Publicité

Bénin : Patrice Talon refuse de révéler le budget des festivités du Vodun Days à Ouidah

Au Bénin, le chef de l'État Patrice Talon a refusé de révéler le budget consacré aux festivités du Vodun Days organisées les 9 et 10 janvier 2024 à Ouidah.

Le président béninois, Patrice Talon lors des festivités du Vodun Days à Ouidah. © La Nation

Le président béninois, Patrice Talon lors des festivités du Vodun Days à Ouidah. © La Nation

Au Bénin, les festivités du 10 janvier ont été célébrées à Ouidah les 9 et 10 janvier 2024 à travers des festivités baptisées par le gouvernement sous le nom des « Vodun Days». Le président Patrice Talon a pris part à ces festivités de célébration des religions endogènes. À l'occasion, le chef de l'État béninois a accordé une interview aux médias internationaux qui a été diffusée sur la télévision nationale ce mercredi 17 janvier 2024. Interrogé sur le budget consacré par l'État béninois à ces festivités, voici la réponse du président béninois Patrice Talon.

 

 

Journaliste : Quel est le budget qui a été mis en place pour organiser ce festival ?

 

Patrice Talon : « Belle organisation ! Je ne suis pas un homme éternellement insatisfait. Mais, je pense que vous avez dû constater que c'est un début. Ouidah est en chantier. Les problèmes de mobilité ont été très sérieux. C'est l'année 1 donc le test. Il faut tester ce modèle pour voir s'il convient un peu à l'attente des gens. Et il semble que le modèle est bon. C'est-à-dire faire une cérémonie pour expliquer davantage ce s'est que le vodoun. Donc, nous allons continuer dans ce sens-là. Le budget, je ne saurais vous en parler. Mais, ce n'est pas énorme. Toute est question d'organisation. Ce n'est pas énorme du tout.

 

LIRE AUSSI : Candidature d'Olivier Boko à la présidentielle 2026 au Bénin : « Je ne sais pas s'il est candidat », Patrice Talon

 

Autant le Bénin consacre des ressources à développer le secteur agricole, à développer le secteur industriel, nous avons dit que le vodoun pour nous est aussi d'un intérêt économique. Puisque le tourisme est un secteur d'activité importante. Aujourd'hui, le monde va davantage vers tout ce qui est consommation de tourisme. C'est un pan à saisir. C'est un intérêt majeur pour nous. Si nous investissons dans le vodoun par ces plans, c'est parce que nous voulons révéler notre identité à nous-mêmes et aux autres. Mais surtout aussi, nous voulons en faire un secteur de développement économique. 

 

Alors-là, tous les investissements les plus rationnels rentables peuvent être effectués dès lors que nous faisons la projection de ce que cela peut créer, en termes d'emploi donc de richesse, en termes de visite du Bénin, en termes de collectes d’impôts et des ressources pour l'État. L'investissement va s'opérer dans ce cadre de rentabilité globale ».

 

Transcription : Libre Express

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire