Publicité

Bénin : pourquoi le gouvernement ordonne l'annulation de 635 opérations de lotissement

Six cent trente cinq (635) opérations de lotissement ont été annulées ce mercredi 6 décembre 2023 par le gouvernement pour des raisons d'irrégularités. Cette décision fait suite au rapport présenté par le Comité national de supervision sur la mission des pôles d’experts chargés de revisiter avec les communes les opérations de lotissement/remembrement urbain

Des géomètres. Image d'illustration

Des géomètres. Image d'illustration

Des opérations de lotissement ont été annulées par le gouvernement béninois. Il s'agit de 635 opérations de lotissement qui ont été annulées sur les 810 dossiers étudiés par le comité de supervision. Ce mercredi 6 décembre 2023, le rapport de ce comité a été soumis au Conseil des ministres  « Le Conseil des Ministres avait, au cours de la séance du 23 novembre 2022, décidé de la mise en place de pôles d’experts chargés de revisiter les lotissements/remembrements devant faire l’objet d’annulation dans les communes. Cette décision est subséquente au rapport des travaux du comité interministériel de mise en œuvre des mesures pour l'assainissement, l'achèvement et la clôture des opérations de lotissement et de remembrement foncier urbain en cours sur l’ensemble du territoire national », indique le compte rendu du Conseil des ministres. 

 

Selon le conseil des ministres, au terme des délibérations du Comité national de Supervision, 810 dossiers ont été traités au lieu des 806 initialement retenus par le Gouvernement. De l'étude de ces dossiers, de nombreuses irrégularités ont été constatées sur le plan technique.

 

Les irrégularités les plus importantes sont relatives à des opérations « de très grandes superficies qui impactent des zones agricoles et ne répondent à aucun enjeu d’urbanisation et engagées par des associations d’intérêt foncier ou d’autres catégories d’acteurs au mépris des orientations, documents et règles de planification territoriale de même que de gestion foncière ».

 

Ces irrégularités signalées montrent que des opérations de lotissement ont connu des extensions aux proportions très élevées dont ni les limites ni l’opportunité, ne sont guère appréhendées. « Il y a lieu de signaler également que l’examen du rapport a révélé la nécessité de vite encadrer l’occupation du sol et l’aménagement du territoire dans les chefs-lieux de département ainsi que les centres agglomérés d’importance avérée, afin de consolider les investissements du Programme d’Action du Gouvernement sur ces territoires. », renseigne le compte rendu du Conseil des ministres. 

 

Face à ces irrégularités, le gouvernement béninois précise qu'il sera « élaboré dans tous les chefs-lieux de département, y compris toutes les zones de forte concentration humaine revêtant un certain intérêt, un plan directeur d’urbanisme/schéma directeur d’aménagement urbain devant réglementer l’opérationnalisation des lotissements/remembrements ».

 

Les rapports renseignent également que de nombreuses opérations de lotissement ont englobé des zones humides non constructibles entraînant du coup l’installation des populations dans des secteurs impropres à l’habitation. « De fait, ces occupations anarchiques sont fréquemment exposées aux affres des aléas climatiques. Lesdites zones n'étant pas clairement identifiées et délimitées, elles se retrouvent dans certains périmètres de lotissement/remembrement urbain au mépris des textes en vigueur. Il en est également des servitudes réglementaires à dégager pour ces zones humides mais qui, à défaut d’être définies, sont malheureusement morcelées à des fins de recasement des populations », signale le gouvernement. 

 

LIRE AUSSI : Lotissement au Bénin : liste des géomètres et urbanistes défaillants sanctionnés par le gouvernement dans les 77 communes 

 

Le gouvernement a ordonné l'annulation de 635 opérations de lotissement pour toutes les raisons d'irrégularités. Néanmoins, il a décidé de la poursuite en vue de l’achèvement et de la clôture des 175 nouvelles opérations de lotissement.

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Réforme du secteur funéraire au Bénin: le gouvernement veut des normes plus strictes

Le gouvernement béninois va revoir la réglementation du secteur funéraire afin de l'adapter aux évolutions...

Direction générale du trésor et de la comptabilité publique

Bénin : un concours de recrutement de 150 fonctionnaires au profit du ministère des finances lancé

Le ministère du Travail et de la Fonction Publique a annoncé mardi 18 juin 2024 l'ouverture d'un concours...

Le marché Dantokpa va disparaitre au profit des nouveaux marchés urbains

Bénin : le marché Dantokpa va fermer ses portes au profit des nouveaux marchés urbains

Dantokpa, l'un des plus grands marchés de l'Afrique de l'Ouest sera bientôt fermé au profit des nouveaux...

Publicité

Commentaires

Gérard Sèmassa Armand DOVOEDO

Nous voulons connaître les zones qui annulées. Nous demandons à la mairie de sèmè podji de relancer Ekpè II s'il n'est pas concerné afin de nous permettre de construire convenablement. Nous vieillissons !!!

07-12-23 à 02:45

Augustin

Je dis merci aux efforts fournis pas le gouvernement dans se domaine , mais se que j'aimerais demander c'est le lotissement de la commune de sème kpodji arrondissement d'ekpe les zones de Djeffa rien n'ai encore fait je demande humblement au gouvernement de pensé à nous dans la zone de Djeffa merci beaucoup

07-12-23 à 07:02

Augustin

Je dis merci aux efforts fournis pas le gouvernement dans se domaine , mais se que j'aimerais demander c'est le lotissement de la commune de sème kpodji arrondissement d'ekpe les zones de Djeffa rien n'ai encore fait je demande humblement au gouvernement de pensé à nous dans la zone de Djeffa merci beaucoup

07-12-23 à 07:02

Laisser un commentaire