Publicité

Terrorisme au Niger : la junte annule des accords de sécurité et de défense avec l'Union européenne

Au Niger, la junte dirigée par le général Tiani a décidé lundi 4 décembre 2023 de mettre fin à des accords de sécurité et de défense signés avec l'Union européenne (UE). Ces accords permettaient à l'UE d'appuyer le pays dans sa lutte contre le terrorisme.

Des soldats européens au Niger

Des soldats européens au Niger

Niamey entame une nouvelle étape dans sa tension avec Bruxelles. Après l'annulation des accords sur l'immigration illégale, le ministère des affaires étrangères du Niger a annulé deux missions de sécurité et de défense de l'Union européenne (UE) dans le pays.

 

Dans un communiqué publié le lundi 4 décembre 2023, la junte annonce la dénonciation de l'accord passé par l'Etat du Niger avec l'Union européenne relatif à la mission civile européenne « EUCAP Sahel Niger » conformément à son article 20 alinéa 4 et au préavis de six (06) mois.

 

Cet accord signé entre le Niger et l'UE est fonctionnel depuis 2012.  Cette mission dont le siège est à Niamey compte 120 Européens dont la mission est de soutenir « les forces de sécurité intérieure, les autorités nigériennes ainsi que les acteurs non-gouvernementaux ».

 

 

Par ailleurs, le ministère des affaires étrangères annonce également le retrait par l'Etat du Niger du consentement accordé pour le déploiement d'une mission de partenariat militaire de l'Union européenne (EUMPM) au Niger. L'EUMPM avait été lancée en février 2023 à la demande des autorités du Niger afin de soutenir le pays dans sa lutte contre le terrorisme.

 

« Le Gouvernement de la République du Niger décide dès lors du retrait des privilèges et immunités accordés dans ia lettre n° 017700/MAE/C/SG du 30 novembre 2022. En conséquence, la République du Niger n'a aucune obligation juridique découlant de la note verbale n° 017753/MAEIC/SG du 01 décembre 2022 et de la lettre n°17700/MAE/CISG du 30 novembre 2022, conformément au droit international général et à l'article 18 a) de la Convention de Vienne sur le droit des traités entre Etats et organisations internationales ou entre organisations internationales du 21 mars 1986 », précise le communiqué.

 

La tension entre le Niger et l'Union Européenne est à son comble depuis le coup d'État du mercredi 26 juillet 2023 qui a renversé le président Mohamed Bazoum. Désormais au pouvoir à Niamey, le général Tchiani n'hésite pas à rompre les accords militaires avec les pays jugés hostiles avec les nouvelles autorités du Niger. Ainsi, les accords de coopération militaire ont été rompus avec le Bénin, la France et les partenaires occidentaux du Niger.

Dans la même catégorie
Image des armes saisies par la police

Bénin : 08 armes à feu et des munitions saisies par la police à Bembèrèkè

Les éléments de la Police républicaine du Commissariat de Gamia dans la commune de Bembèrèkè ont saisi...

Siège de la mairie d'Adjohoun

Bénin : une enquête ouverte après l'assassinat d'un ex-chef d'arrondissement à Adjohoun

La commune d'Adjohoun, au Bénin, a été secouée le dimanche 18 février 2024 par la nouvelle de l'assassinat...

Le chef d'état-major de l'armée béninoise, le général Fructueux Gbaguidi et le général Bertin Bada à Cotonou

Métropolis 2024 : quand l'armée béninoise se prépare à lutter contre le terrorisme

Les Forces de défense et de sécurité du Bénin ont effectué ce 16 février 2024 à Togbin une manœuvre militaire...

Publicité

Commentaires

Abdoulmadjid garba

Bonsoir

05-12-23 à 01:12

Abdoulmadjid garba

Bonsoir

05-12-23 à 01:12

Laisser un commentaire