Publicité

Affaire casse d'une banque au Bénin : le dossier de l'ex-député Désiré Vodonou à nouveau renvoyé par la CRIET

La CRIET a renvoyé ce jeudi 1er juin 2023 le procès de l'affaire de casse d'une banque impliquant l'ex-député Désiré Vodonou et deux autres coaccusés. Les avocats de la défense qui s'attendaient à la réquisition du procureur ont dû se contenter de ce nouveau renvoi.

Désiré Vodonou

Désiré Vodonou

La nouvelle audience dans l'affaire casse d'une banque n'aura duré que quelques minutes ce jeudi 1er juin 2023 à la CRIET. À l'ouverture de l'audience, le magistrat Guillaume Lally a déclaré aux parties qu'il n'a pas reçu le rapport de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI). Il a donc sollicité un renvoi du dossier au jeudi 13 juillet 2023, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.
 

Les avocats de la défense ont souhaité que les débats se fassent ce jeudi, mais l'avocate de la banque victime dans le dossier a insisté pour le renvoi au 13 juillet 2023.
 

Lors de l'audience du jeudi 20 avril 2023, l'audience avait été renvoyée à la suite de la demande des avocats de la défense qui souhaitait prendre connaissance du rapport de l'ANSSI. En attendant, l'ex-député reste en prison. Dans ce dossier, le ministère public n'a pas encore fait sa réquisition.

 

LIRE AUSSI : CRIET : le procureur réclame 07 ans fermes de prison et près d'un milliard contre l'ex-député Désiré Vodonou

 

Trois prévenus sont poursuivis dans cette affaire, l'ex-député Désiré Vodonou, l'informaticien sénégalais Sy Sérigne Abdoul Aziz et Sylvestre Attadé, le chef d'agence d'une banque béninoise située à Godomey. Tous les trois ont été placés en détention provisoire depuis le 4 novembre 2022 par le procureur spécial, Mario Mètonou.

 

Les chefs d'accusation retenus contre eux sont l'accès et le maintien illégal dans un système informatique, l'escroquerie et le blanchiment de capitaux.
 

Ce dossier est différent de l'autre affaire dans laquelle le parquet spécial de la CRIET avait requis 07 ans de prison ferme et 300 millions FCFA d'amendes contre Désiré Vodonou. Dans cette affaire dont le verdict est attendu très prochainement, Désiré Vodonou et 07 coaccusés sont poursuivis pour des faits de vols, complicité de vols et blanchiment de capitaux.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire