Publicité

CRIET : 05 ans de prison requis contre un jeune homme qui a escroqué 3000 francs sur internet

Le procès d’un jeune homme poursuivi pour avoir escroqué 3000 francs CFA sur internet s’est ouvert le lundi 21 novembre 2022 devant la CRIET. Le ministère public a requis cinq ans de prison à son encontre et le dossier a été mis en délibéré.

Entrée de la CRIET à Porto-Novo

Entrée de la CRIET à Porto-Novo

Un jeune d’une vingtaine d’années se fait juger pour une affaire d’escroquerie de 3000 francs CFA sur internet. Les juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ont examiné le lundi 21 novembre 2022 un dossier insolite. C’est celui d’un jeune homme poursuivi par le parquet spécial de la CRIET pour des faits “d’escroquerie par le biais d’un système électronique”.

 

Selon les faits résumés par le président de céans, le jeune homme est poursuivi pour des faits d’escroquerie sur internet et parce qu’il se fait passer pour une femme auprès de sa victime. Convoqué à la barre, le jeune homme a plaidé coupable. Il se reconnait dans les faits qui ont été mis à sa charge par le parquet spécial.  Il a même confié aux juges son mode opératoire.

 

LIRE AUSSI : Bénin : des juges de la CRIET en colère contre la présumée corruption des commissaires de police dans le traitement des dossiers de cybercriminalité

 

Dans sa déposition, ce jeune homme a expliqué qu’il se fait passer pour sa sœur auprès de sa victime. “J’utilise le téléphone de ma sœur. Nous échangions et il a demandé à me rencontrer. Il m’a envoyé 3000 francs en tout pour mon déplacement”, a-t-il reconnu.

 

Le jeune homme a fait comprendre aux juges qu’avant cette rencontre, il est allé rencontrer sa victime. “Je lui ai dit que ce n’est pas la sœur même et qu’elle m’a envoyé le voir avant leur rencontre”, a-t-il ajouté. Ce jeune homme a été interpellé par la police et placé en détention par le parquet spécial de la CRIET.

 

05 ans de prison dont 1 an ferme

 

Dans sa réquisition, le ministère public de la CRIET a requis cinq ans d’emprisonnement dont un an ferme. Il a par ailleurs demandé à la Cour de reconnaitre le jeune homme coupable des faits d’escroquerie par le biais d’un système électronique.

 

Le juge en charge du dossier a suspendu l’audience et renvoyé le délibéré au lundi 23 janvier 2023. Le jeune homme est retourné en prison en attendant le verdict de son procès.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Laurent

Mr vodonou l 'ex depuité est en prison ou bien il est libere ????

04-02-23 à 07:14

Laisser un commentaire