Publicité

CRIET : 7 ans de prison requis contre un Nigérien arrêté en possession de faux médicaments et de 41 millions FCFA

Un ressortissant Nigérien risque sept ans de prison ferme à la Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce prévenu qui a comparu jeudi 21 décembre avec deux co-prévenus a été arrêté en possession d'une importante quantité de faux médicaments et de quarante-un millions FCFA.

Faux médicaments. Image d'illustration

Faux médicaments. Image d'illustration

Une affaire de trafic de faux médicaments entre le Bénin et le Niger jugée par la CRIET. Jeudi 21 décembre 2023, trois personnes de nationalité nigérienne, placées en détention provisoire depuis quelques semaines, ont été poursuivies pour des faits d'exercice illégal en pharmacie et de blanchiment de capitaux.

 

Selon le parquet spécial de la CRIET, le principal prévenu serait le cerveau et les deux autres prévenus qui sont ses  compatriotes seraient ses employés dans ce commerce. Les prévenus ont été arrêtés dans un kiosque de vente de faux médicaments dont le tramadol. C'est dans le cadre d'une enquête ouverte sur les activités du principal prévenu. La perquisition chez ce dernier a permis de saisir un peu plus de 41 millions FCFA, selon l'accusation. 

 

Requalification des faits et 7 ans requis 

 

Dans la réquisition du ministère public, l'un des substituts du procureur spécial de la CRIET a sollicité de la Cour une requalification des faits d'exercice illégal en pharmacie en vente de médicaments falsifiés. Il a demandé à la Cour de relaxer de deux prévenus au bénéfice du doute.

 

Quant au principal prévenu, il a demandé à la Cour de le retenir dans les liens de la prévention des infractions de blanchiment de capitaux et de médicaments falsifiés. Il a ensuite requis sept ans ferme et la confiscation de 41 millions FCFA saisis chez ce ressortissant nigérien. À la suite, le juge a renvoyé le verdict du procès au jeudi 7 mars 2024.  

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire